Tortues Actions Forum


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  ConnexionConnexion  GroupesGroupes  

Partagez | 
 

 L'hibernation : nécessité vitale et mode d'emploi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
lali
Moderateur
Moderateur


Nombre de messages : 7106
Localisation : Nord
Date d'inscription : 31/05/2006

MessageSujet: L'hibernation : nécessité vitale et mode d'emploi   Sam 26 Sep 2009 - 22:25

L'HIBERNATION DE LA MAJORITE DES JUVENILES (et adultes) TESTUDOS : MODE D'EMPLOI




INTRODUCTION:

Il est primordial, de faire hiberner les tortues dès leur naissance; il suffit de lire les messages suivant ce mode d'emploi pour vous en convaincre

Ne pas les faire hiberner, c’est à dire les maintenir en terrarium tout l’hiver avec néon et lampe chauffante est valable UNIQUEMENT pour des tortues malades ou récemment importées.



L'HIBERNATION:

1) Pour les tortues vivant en enclos extérieur


Préambule:

Il faut laisser les tortues se préparer d'elles même dans leur enclos (avec serre pour les régions nordiques).

A partir d'octobre en moyenne, les tortues commencent à ralentir leur rythme, mangent moins, voire plus du tout, restent dans leur cabane ou sont très léthargiques.

Remarque :Elles arrêtent de s’alimenter d’elles-mêmes (bien souvent) même si elles se trouvent dans une serre et qu’il fait une chaleur de 30°. En effet, la chaleur n’est pas le seul facteur que les tortues prennent en compte pour préparer une hibernation, la photo-période est également un élément important.


A partir de mi-octobre en fonction des années, on peut donc largement diminuer la quantité de nourriture (mais normalement elles ont arrêté de manger d’elles mêmes).
Si les tortues (bébés de l'année) ont passé beaucoup de temps dans la serre, surtout les plus jeunes, il peut être utile de les baigner 1 fois ou 2 (dans la serre quand il fait un rayon de soleil) dans de l’eau à 25°; mais en fonction des cas, ce n'est pas indispensable.

Certaines tortues sont plus longues que d'autres à rentrer en hibernation donc pas d'inquiétude si certaines "traînent" encore un peu fin novembre, début décembre.

Mode d'emploi:

A partir de novembre généralement, les tortues s'enterrent pour hiberner. A ce moment là plusieurs solutions :

- La meilleure : vous êtes dans une zone non inondable, vous n'avez pas de rats (pour les juvéniles) et votre enclos sécurisé possède une cabane remplie de feuilles mortes posée sur une fosse ameublie sur 50cm. (Précision : pour les régions du Nord, il est intéressant de faire hiberner les tortues en fosse sous la cabane de la serre).
Dans ce cas là, la tortue peut s'enterrer et hiberner dans cette fosse. Si jamais elle est enterrée ailleurs (et que cet endroit ne convient pas pour diverses raisons), il est possible de la déterrer pour la réenterrer dans la fosse de la cabane.
En période de fortes gelées, il est possible de rajouter sur la fosse : un voile d'hivernage, des sacs isolants....

ps: Une fosse est un trou creusé au sol et rempli d’un mélange meuble de terre de jardin et de terreau (si nécessaire).
Au dessus de cette fosse, on place une cabane, une serre ou un abri (isolé ou non en fonction des régions) qu'on remplit de feuilles mortes (de noyer si possible).


- La secondaire : vous êtes en zone inondable et/ou vous avez des rats et/ou votre enclos n'est pas encore prêt pour une hibernation en extérieur.
Dans ces cas là, quand la tortue est prête à hiberner, Vous prenez une caisse en bois dont vous percez le fond de quelques trous, vous la remplissez d'un mélange de terre de jardin et de terreau , vous placez la tortue sur le substrat, vous mettez des feuilles mortes dessus et vous couvrez l'ensemble avec un grillage.

Cette caisse doit se trouver dans un endroit dont la température varie entre 1 et 10° maximun (sachant que la t° idéale est de 5° environ).
Attention un cabanon de jardin (ou autre) dont la t° descend en dessous de 0° pendant plusieurs jours n'est pas du tout adapté : en effet , la t° de la caisse en quelques jours atteindra la température de l'air ambiant (conséquence : le substrat gèle et la tortue aussi).

On peut humidifier de temps en temps avec un vaporisateur le terreau s’il est trop sec.

Florentine a écrit:
On me dit que certains ne savent pas ce qu'est une bouteille en PET !?
voici donc une petite photo!!


J'imagine vous tout le monde connait??

Donc, si vous n'avez pas de local hors gel à moins de 9 °, si vous avez un terrain inondable etc!!
VOici une solution, sous la caisson, idéalement le sol en terre, si pas possible,

POSER la caisse SUR le sol de l'abri et surtout PAS en l'air !!
mettre dessous des couches de laines de verre, plaque de polystyrène etc, bref des trucs isolants!!
TOUT autour de la caisse, des bouteilles en PEt,
AU dessus de la paille et des bouteilles en PET couchées. remplies d'eau

Idéalement autour encore de l'isolant, bâche laine de verre etc et un caisson plus grand au dessus.

si les températures sont négatives. EN PREMIER L'eau va geler et seulement ENSUITE, le caisson et sa terre (donc vos tortues!!!)

DOnc si on vérifie les bouteilles et qu'on change l'eau,le caisson ne gélera jamais!!
C'est une solution sûre pour ceux qui n'ont pas d'autres possibilités pour faire hiberner leurs bêtes!!


Le reveil

Vers fin février, début mars, elles se réveillent.
Si les tortues ont hiberné en caisson, il faut les replacer dans la serre. Si elles ne sont pas réveillées vers mi-mars, il faut placer la caisse dans la serre pour qu’elles puissent se réveiller progressivement.

Les tortues (placées en caisse ou à l'extérieur) peuvent être baignées rapidement dans une eau tiède, (quand elles sont un peu réchauffées), surtout les bébés.

Si vous voyez qu'une tortue est faible en sortie d'hibernation, il faut la placer en terrarium avec point chaud (env. 30°) et néon UVB.


2) Pour les tortues achetées (CE QUI EST FORTEMENT DECONSEILLE) après septembre et mises en terrarium : il faut pratiquer la semi-hibernation

Il faut faire hiberner les bébés au moins 2 mois. La procédure est toujours la même :les tortues sont maintenues en terrarium (avec un point chaud à 30° et un néon UVB allumé de 10h00 à 16h00) et nourries normalement. Puis quand vous avez décidé du moment de l’hibernation (donc bien souvent la période choisie est de début janvier à mi-mars) il y a un protocole précis à suivre :

A savoir qu'en fonction du comportement de vos tortues certaines étapes peuvent être réduites ou rallongées

- D’abord pendant environ 3 jours , on diminue la nourriture et on réduit la durée d’ensoleillement ( de 12h00 à 15h00) et on baigne les bb une fois ou deux à 30° environ.

- Les 3 à 5 jours suivants, il faut surélever la lampe chauffante de manière à abaisser la température du point chaud (de manière à ce que celle ci descende à environ 23-24°). On met moins de nourriture..

- Puis les 5 jours suivants, on coupe la lampe mais pas le néon.
Il est possible de laisser un petit peu à manger mais logiquement elles devraient commencer à bouder cette nourriture.
On peut aussi baigner les tortues 1 fois à 25°au début de cette période
Je précise que le terrarium reste dans une pièce à température ambiante pour le moment.
Si vos tortues font les 400 coups et cherchent quand même à manger, passer tout de suite à l'étape suivante (que vous rallongerez en conséquence).

- On coupe le néon et on laisse 1 jour ou 2, le terra dans la pièce à température ambiante si celle ci ne dépasse pas le 18/20°

- Ensuite, on place les tortues dans leur caisse d'hibernation (ou une boîte en bois avec mélange de terreau 60 à 70%, tourbe 10%, terre de bruyère 20 à 30%, et feuilles séchées au dessus). Et cette caisse est mise dans une pièce où les températures sont comprises entre 15 et 18° pendant environ 2 jours. Penser à refermer cette caisse avec un couvercle (cadre) grillagé.

- Puis on place la caisse dans une pièce à 15° pendant 1 jour ou 2 environ ; puis dans une pièce à 10° pendant 1 jour ou 2; puis dans un endroit à environ 6° (+/- 2°).

- Pour réveiller la tortue : on place le terrarium dans une pièce plus chaude (=protocole inverse) pendant quelques temps , puis on rallume le néon pendant 1 ou 2 journées puis on rallume la lampe, puis quand la tortue est réveillée, il faut la baigner.

Cerise a écrit:
Pour les tortues qui n'ont jamais hiberné et vivent en terra, on peut recommander le protocole suivant :

1. Vérifier que la tortue est d'une espèce qui hiberne dans la nature, donc l'identifier formellement

Identification et "comment poster une photo ?" :
http://tortues-actions.naturalforum.net/identification-f25/

2.  Vérifier qu'elle est en excellente santé (Règle d'or : on ne laisse hiberner que des animaux en bonne santé)

3.  Chercher un endroit calme, froid (entre 2 et 10°C) et pas trop sec....en effet, pour hiberner, la tortue a besoin de calme, de froid et d'une certaine hygrométrie pour ne pas se déshysdrater..
Idées  Idea .....: cave, grenier, vide sanitaire, ..

4.  Préparer un hibernaculum...en fonction de la taille de la tortue...une caisse en bois de 20 à 40 cm de haut dans laquelle on met du terreau, de la paille et des feuilles sèches.  Penser aussi à une protection (grillage) contre les prédateurs (rongeurs principalement)

Exemples d'hibernaculum : http://tortues-actions.naturalforum.net/l-hibernation-et-le-reveil-f22/les-caissons-et-les-fosses-d-hibernation-t4541.htm


5.  Ces problèmes réglés, mettre en oeuvre une diminution progressive des températures et de la luminosité.  
On vient d'un terra avec un point chaud à 30°C et on doit arriver en 10 à 15 jours à passer sous 10°C.....
Par exemple, jours 1,2 et 3 ...on laisse la tortue en terra mais on coupe toute source de chaleur (lampes) , UV-B et on supprime la nourriture.  On peut à ce moment donner un bain tiède.  La chaleur de la pièce suffit si elle est aux alentours de 20 à 25°C..!
A partir du jour 4 et jusqu'au jour 10, on diminue la température....par exemple, en mettant la tortue dans une caisse avec de la terre, de la paille, une coupelle d'eau et en la déplaçant dans la maison....(dans des pièces de plus en plus froides)...jusqu'au moment où on peut la mettre dans son hibernaculum (il faut qu'il fasse moins de 10°C)....et  Sleep

Une autre solution est de placer le terra dans un endroit frais et de diminuer le chauffage en jouant sur la hauteur et la puissance des lampes et en diminuant la température de 5°C, par exemple, tous les 3 jours...

C'est lent, lourd et ennuyeux....mais il faut respecter cette diminution progressive....(en minimum 10 jours) pour ne pas provoquer de choc thermique...

D'autres questions....lisez ici : http://tortues-actions.naturalforum.net/l-hibernation-et-le-reveil-f22/hibernation-entree-duree-et-sorties-t4542.htm

L'année prochaine, à la sortie d'hibernation, ne les remettez pas en terra  sunny ....: offrez leur une vie de tortue, une vie dans un jardin....et une hibernation "naturelle"....

cherry

REMARQUES:

- Si l'hibernation dure environ 4 mois pour les Hermann, Marginata, Ibera, et certaines Graeca il n'en est pas de même pour les horsfieldii : l'hibernation doit impérativement durer 6 bons mois et ce dès la première année et avec une température avoisinant les 6°, sinon la tortue risque de se réveiller. Certains éleveurs préconisent le bac à légumes du frigo mais  beaucoup arrivent à les faire hiberner en extérieur; cette dernière solution, nous semble être la meilleure à conseiller.
En cas de frigo, il ne devra servir qu'à vos tortues.

- N'oubliez pas de peser vos tortues avant l'entrée en hibernation et à la sortie.


Dernière édition par lali le Dim 15 Mar 2015 - 0:01, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lali
Moderateur
Moderateur


Nombre de messages : 7106
Localisation : Nord
Date d'inscription : 31/05/2006

MessageSujet: Re: L'hibernation : nécessité vitale et mode d'emploi   Sam 26 Sep 2009 - 22:26

Article portant sur l'importance de l'hibernation dès la 1ère année:
En résumé :
Taux de mortalité = 25% en moyenne sans hibernation la 1ère année
Taux de mortalité = 4% en moyenne quand hibernation la 1ère année

REPTILMAG DE 2006, numéro 25:









Dernière édition par lali le Dim 15 Mar 2015 - 17:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lali
Moderateur
Moderateur


Nombre de messages : 7106
Localisation : Nord
Date d'inscription : 31/05/2006

MessageSujet: Re: L'hibernation : nécessité vitale et mode d'emploi   Sam 26 Sep 2009 - 22:27

ASPECT DES DOSSIERES EN FONCTION DU TEMPS D'HIBERNATION

Tortue de 3 ans, ayant hiberné 0 mois la 1ère année (maintenance en terrarium), enclos extérieur et hibernation complète à l'issue de la 1ère année:





Tortue de 4 ans, ayant hiberné 1 mois sa première année (maintenance hivernale en terrarium), enclos extérieur et hibernation complète à l'issue de cette 1ère année:



Tortue de 3 ans, ayant hiberné 3 mois sa première année (maintenance hivernale en terrarium), enclos extérieur et hibernation complète à l'issue de cette 1ère année:




Tortue de 2 ans, ayant vécu en extérieur depuis sa naissance et ayant hiberné 4 mois la 1ère année (aucun passage en terrarium):

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lali
Moderateur
Moderateur


Nombre de messages : 7106
Localisation : Nord
Date d'inscription : 31/05/2006

MessageSujet: Re: L'hibernation : nécessité vitale et mode d'emploi   Sam 26 Sep 2009 - 22:32

DIFFERENTES EXPERIENCES


Florentine a écrit:
voici mon expérience:

en 1999, hibernation le 2ème hiver de ma petite boettgeri! elle n'avait pas hiberné la première année comme me l'avait recommandé l'éleveur!!!!!!!!

Le 2ème hiver hibernation en caisson extérieur mis dans ma cabane de jardin!! avec toutes les recommandations pour le faire suivies!!
Résultats: une tortue morte au printemps!! elle s'appelait citrouillette et je m'en veux encore!!

Depuis, voici mon expérience avec des bébés!! environ 30 bébés en 2006, 30 en 2007 et 30 en 2008!
Donc 100 bébés nouveaux nés en hibernation avec condition totalement identiques à celles des adultes: aucune mortalité!!

lali a écrit:
Précisons également :

- que Lionel Schilliger, vétérinaire spécialisé en reptiles estime que les Eurotestudos doivent hiberner au minimun 3 mois et ce dès la première année.
Il prodigue d'ailleurs les mêmes conseils pour les tortues du groupe Testudo graeca sauf pour les soussensis, originaires du sud-Maroc.

- que Bernard Devaux, responsable du parc de tortues à Gonfaron, préconise également une hibernation normale quelque soit l'âge des tortues.

- que Cédric Coutard, animalier du parc Acuppulatta, conseille dans le manouria les mêmes recommandations.

- que Laurent Lesueur a fait une étude dont la conclusion est que le taux de mortalité des bébés est multiplié par 4 quand les tortues n'hibernent pas : 20% de décès contre 5% avec une hibernation.
L'étude parue dans le chélonien et le reptilmag arrivent aux mêmes résultats

Nous pouvons donc constater que les avis concernant l'hibernation sont unanimes : une hibernation normale (entendons comme les adultes) d'environ 4 mois) et ce dès la première année est recommandée par un grand nombre de spécialistes mais également par beaucoup d'éleveurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lali
Moderateur
Moderateur


Nombre de messages : 7106
Localisation : Nord
Date d'inscription : 31/05/2006

MessageSujet: Re: L'hibernation : nécessité vitale et mode d'emploi   Dim 27 Sep 2009 - 12:16

DEBAT SUR LE SUJET


http://tortues-actions.naturalforum.net/l-hibernation-et-le-reveil-f22/hibernation-des-tortues-mediterraneennes-debat-t11737.htm

Matt_44 a écrit:
Cette période approche à grand pas...comme chaque année des questions se posent des avis divergent...

Je tenais à lancer ce débat sur l'hibernation et plus particulièrement sur celle des juvéniles. Ceci afin de connaître les arguments et motivations des personnes qui ne font pas ou raccourcissent le temps d'hibernation des juvéniles ?


Hibernation, hivernation, repos hivernal,... Avec le terme léthargie, je pense qu'on ne peut pas se tromper ?

Sans être scientifique, je pense que cette période est issue d'une adaptation bioclimatique (ceci afin d'éviter une période devenu non propice au bon développement de l'animal. Au même titre que certain animaux migrent, font des réserves d'aliments et de graisse pour passer cette période, les tortues entre en léthargie pour passer cette saison délicate.) qui est devenu au fil du temps un besoin biologique.

En effet on remarque que cette période a un rôle vitale pour l'espèce puisque sans hibernation la mortalité les premières années est élevée et cette dernière décroit au fur et à mesure que le temps d'hibernation augmente.

Alors vitale ou non, personnellement je pense que si, mais quoi qu'il en soit comment peut on remettre en question une adaptation mise en place depuis des milliers d'années ?

Nous savons tous que les animaux évoluent avec le temps, s'adaptent aux conditions climatiques nouvelles par des techniques spécifiques. Mais ces évolutions, c'est à la nature de le décider et elles se font progressivement sur plusieurs milliers d'années et non à l'Homme de le décider du jours au lendemain.
L'organisme a besoin de temps pour s'adapter.

Il est possible qu'avec le changement de climat, les tortues adoptent de nouvelles techniques... Il est aussi possible que beaucoup disparaissent par manque de temps pour l'adaptation étant donner la rapidité de ce changement climatique dû aux activités humaines.


Toujours est il qu'aujourd'hui les espèces méditerranéennes hibernent donc en toute logique il est de notre devoir de respecter ce cycle en captivité aussi.

Je copie colle un poste qui résume mon avis perso sur la question

"Une nouvelle née, à partir du moment où l'espèce en question est une espèce qui hiberne "normalement" dans la nature doit hiberner dès le premier hiver !
Sauf en cas de pathologie,...

On entend trop souvent parler de "besoins de réserves" avant l'entrée en hibernation. Les tortues sont des animaux poïkilotherme, c'est à dire que leur température corporelle dépend de la température du milieu dans lequel elles évoluent.

C'est animaux hiBernent donc, car contrairement aux ours qui eux hiVernent, les tortues n'ont pas besoins de bruler de graisses durant l'hiver pour remonter leur température corporelle puisque celle ci descend en fonction de la température ambiante.

De ce fait, leur organisme entier ralentit a un tel point qu'une fois en léthargie, les enzymes permettant la digestion fonctionnent peu voir plus du tout elles ne dépensent donc pas d'énergie et ne perdent normalement pas ou très peu de poids pendant la période où elles étaient sous terre.

Donc à tout ceux qui sont partisans d'une non hibernation ou raccourcie la première année par "manque de réserves", c'est faux. Une tortue, peut et doit hiberner aussi longtemps qu'une adulte dès la première année.
Une hibernation bien menée (hygrométrie, température adéquate...) comporte 1000 fois moins de risques qu'une maintenance en terrarium pendant la période hivernale.


Afin de compléter et chiffrer cette position, je me permet de citer un passage du livre (que je recommande à tous les détenteurs et passionnés de tortues et même aux vétérinaires souhaitant se perfectionner dans ce domaine) du vétérinaire L. Schilliger (spécialiste des tortues) "Les tortues "de Jardin"" :

"Il a été montré que le taux de mortalité des tortues méditerranéennes nouveau-nées et juvéniles (âgées de 1 à 6 ans) est plus élevé lorsqu'elles n'hibernent pas que lorsqu'elles hibernent au cours de leur premier hiver et que ce taux de mortalité décroît à mesure que la durée d'hibernation s'allonge (elle est très faible, voisine de 3 à 5 % lorsqu'elles hibernent trois mois et plus, contre 7 à 9 % lorsqu'elles hibernent un à deux mois, et 23 à 30 % lorsqu'elles n'hibernent pas du tout."

L'étude confirmant ces chiffres : http://tortues-actions.site.voila.fr/pdf/hib.pdf "


Je complète ce poste par des données concrètes de mes juvéniles 2008 dont certaines sont nées tardivement :

La première née d'un couple différent des autres :

Agripine :
Née le 08 août 2008 à 11 g
Entrée en hibernation le 05 octobre à 14 g
Sortie d'hibernation le 13 mars à 14 g
06/09/09 : 40.7 g

Les trois sœurs nées tardivement :

Apollon :
Née le 14 septembre 2008 à 16.5 g
Entrée en hibernation le 25 octobre à 14 g (pesée approximative avec ancienne balance au gramme près)
Sortie d'hibernation le 13 mars à 14.5 g
06/09/09 : 38.4 g

Athéna (plus petit œuf) :
Née le 12 septembre 2008 à 15 g
Entrée d'hibernation le 25 octobre à 12 g
Sortie d'hibernation le 08 mars à 12.9 g
06/09/09 : 39 g

Aphrodite :
Née le 13 septembre 2008 à 16 g
Entrée en hibernation le 25 octobre à 14 g
Sortie d'hibernation le 13 mars à 14.1 g
06/09/09 : 36 g

Je précise qu'aucune n'est passée en terra pendant l'inter saison d'automne, elles se sont préparer lentement pour l'hibernation pratiquement dès leur naissance, sans trop manger. Vous remarquerez qu'il n'y a bien aucune perte de poids. L'hibernation en fosse extérieur (caisse pvc percée, enterrée) avec cabane en briquette au dessus. Bâche et voile d'hivernage rajouter en période de gel important sur durée prolongé.  

Apollon (alias CG3) :



Agripine :




A vous la suite...  Smile


revos a écrit:
Je suis convaincu que cette méthode est la meilleure mais il faut reconnaître que beaucoup d'éleveurs ont peur de laisser hiberner leur toute petite tortue:il sont surprotecteurs.D'autre part,il faut une bonne dose de confiance dans la nature pour faire hiberner en fosse un bébé qui a perdu du poids entre sa naissance et l'entrée en hibernation,car un bébé humain est considéré comme bien parti quand il prend du poids.C'est notre culture qui nous pousse à surprotéger,et il faut l'expérience de plusieurs années d'élevage de reptiles hibernants pour se décontracter à ce sujet.Nous pouvons donc conseiller aux novices de se lancer dans l'hibernation en fosse sans crainte et leur donner des conseils.


sepsy a écrit:
Je pense qu'il n'est même pas besoin de parler de période d'adaptation des tortues aux changements climatiques:
Les tortues méditerranéennes vivent aussi dans le nord!!
Donc question adaptation......... je crois que c'est fait!!!

Et les faits parlent d'eux-mêmes:
Une "tortue méditerranéenne" n'hibernera pas de la même façon qu'elle se trouve au nord ou au sud!!!! (quand je dis nord, vous aurez bien compris que je regroupe toute les régions qui se trouvent au-dessus du bassin méditerranéen )

Ici (au sud) il n'est pas rare de voir déambuler nos tortues en plein mois de décembre, voire en janvier quand les journées sont clémentes..........
chose tout à fait inenvisageable par exemple à Strasbourg (ou Lille...) et a fortiori si les tortues hibernent dans des fosses.......

Ce que je veux dire, c'est que les tortues se sont DEJA adaptées!!!!
Là-dessus, il n'y a aucun doute........

Quant à l'hibernation dès la première année, il est bien évident qu'il faut le faire, sans hésitation.....
La question ne se pose même pas!!!!!!!
Il faut tout simplement respecter le cycle biologique de l'animal!!!

Pour rassurer:
J'ai eu des bb nés à 6 g qui ont passé avec succès l'hibernation......

J'ai eu parfois des naissances jusqu'au mois d'octobre: les bb sont passés de la naissance à l'hibernation direct........ hibernation passée avec succès........

Certains bb très tardifs ne sortent même pas de terre et attendent le printemps pour émerger pour la première fois.........

Mais je conçois tout à fait que l'on puisse craindre (à tord) cette première hibernation.....
Si le bb est "sain", ne présente aucune faiblesse ni pathologie, il n'y a aucune raison qu'il ne fasse pas une hibernation normale...

Les miens hibernent comme les grandes mais se réveillent en général un peu plus tôt que les adultes........

Et la perte de poids est tout à fait normale, elle se fait pendant la pré-hibernation, période où les tortues réduisent leur alimentation jusqu'à l'arrêt total.....

Il est clair que cette période d'hibernation est une épreuve pour beaucoup mais il faut juste se dire que dans la nature, elles n'ont besoin de personne......
Il faut juste respecter certaines règles de base pour celles qui vivent au-dessus du bassin méditerranéen.......(fosses, caissons, voile d'hivernage, hygrométrie..etc..)

Je suis donc une PRO hibernation, pure et dure!!!

sepsy a écrit:
etienne a écrit:
Confronté pour la première fois au problème d'hibernation des petites tortues de l'année,j'ai lu avec grand intérêt les avis qui précèdent.J'aimerais beaucoup avoir des conseils pratiques pour cette hibernation dans le sud où il n'est pa s question de fosse.Quand, où,comment réaliser cette opération qui doit réclamer certaines précautions par rapport aux éléments adultes?D'avance,merci.
Dans le sud, il est clair que c'est beaucoup moins contraignant qu'ailleurs!!!
Il faut juste les laisser faire........
Elles vont ralentir leur rythme, s'endormir doucement et là, tu fais en sorte qu'elles soient bien à l'abri (hors inondation, hors gel, hors prédateurs...etc....) et ......... laisser faire!!!

Nous as-tu posté qq part une photo de ton enclos???
Nous pourrions mieux te conseiller


Xav a écrit:
Avec les années d'expérience maintenant,je ne m'en fais absolument plus pour l'hibernation,elles hibernent où elles veulent,quand elles veulent,je ne fais plus rien,elles se débrouillent tres bien toutes seules...Mais oui,je suis dans le Sud... study
Au final dans le maintien des tortues,moins on en fait,mieux elles se portent!
D'ailleurs certaines hibernent dans leurs cabanes,d'autres dans les serres(AH),les bébés s'enfouissent légèrement,certains adultes ne s'enterrent même pas,d'autres uniquement aux pieds d'arbustes... star
Bref,toutes hibernent finalement d'une manière différente,pas de généralités! star  star

sepsy a écrit:
Idem pour moi......
J'avais même retrouvé ce printemps (le jour de Pâques) une petite qui avait échappé à ma vigilence lors des naissances et qui a hiberné toute seule dans le jardin, sous 40 cm de neige!!!

Florentine a écrit:
idem que Sepsy!!

Une petite ibera que je croyais sous sa cabane a hiberné sous une brique à quelques centimètres sous terre!!

Elle est ressortie en parfait santé!!!

_keops_ a écrit:
ma petite contribution. J'habite au nord de la drome, et l'hiver est assez rigoureux. (la nuit, la température descend fréquemment au dessous de -10°c)

Mes tortues, je les met en caisson dans le garage, en vérifiant la température, qu'elle soit bien comprise entre 1-2°C et 8°C. tout se passe sans problèmes.

Sauf qu'un hiver, j'ai perdu ma tortue de 4 ans dans son parc. Pas moyen de la retrouver. J'ai donc rempli de paille, et mis un voile d'hivernage dessus. Au printemps, quand les température étaient correctes, j'ai retiré la paille et le voile. Et bien, elle s'est réveillée, toute naturellement, en parfaite santé !

2 tortues de l'année, on hiberné également en caisson, et tout s'est bien passé.

Ce qui est arrivé a sepsy, c'est pas étonnant. Quand il neige, il fait plus de 0°, de plus, la neige est un trés bon isolant thermique.

etienne a écrit:
Merci à toutes et à tous pour vos judicieux conseils concordant.Je rentre à l'instant de Balaruc où j'ai entendu la même chose.Entre parenthèses,je me suis régalé en discutant avec des gens passionnés.Donc,c'est décidé,mes petites hiberneront dehors en prenant toutes précautions pour leur sécurité.Pour l'instant,elles n'ont pas d'enclos définitif.Je leur ai fabriqué un genre de châssis au dessus grillagé et ouvrable que je peux déplacer et d'une surface d'1 ,50 m2 environ.A leur réveil,au printemps,elles trouveront quelque chose de solide et définitif.Sur 200 m2,j'ai la place nécessaire pour ce genre d'installation.Ajoutant à cela ma compétence;elles auront un enclos bien!Avec toute ma sympathie.

Elise a écrit:
Je suis également du même avis que ceux énoncés ci-dessus et chez moi bien sûr tout le monde hiberne dès la première année dans les enclos.
Il m'est aussi arrivé que certains bébés s'échappent de leur enclos, cette année par exemple une petite graeca a hiberné seule dans une bordure d'iris, je l'ai retrouvée par hasard en mars, en nettoyant cette bordure et elle était en pleine forme, idem pour une petite marginata fugueuse que j'ai retrouvée après plusieurs mois de cavale début avril, se chauffant au soleil sur la terrasse.
A noter que comme Sepsy j'ai eu beaucoup de neige cet hiver.
Et bien curieusement cette petite marginata est celle d'une fratrie de 4 qui a le plus grossi pendant l'été, comme quoi...

Donc Matt c'est une bonne idée d'avoir mis ce sujet en discussion, il permettra de rassurer les inquiets de l'hibernation et de décider ceux qui ne voulaient pas la pratiquer pour leurs bébés.

MAREMMA a écrit:
Lles tortues sont et restent des animaux sauvages.
Et dans la nature, elles hibernent; c'est une question de survie pour elles et en cela leur adaptation a bien fait les choses.
Dans la nature (du sud de la France), les bb HH naissent aux premières pluies de septembre (quand il y en a ... ce qui n'est pas encore le cas!!!), se cachent, ne mangent quasiment pas , et s'enterrent jusqu'au printemps.
Donc, en "captivité", elles doivent suivre le même rythme biologique.

J'ai hérité de 6 bb nés in jardina en septembre 2008 (2 pontes différentes); elles se sont enterrées presque tout de suite  ... et sont sorti de terre vers le 15 mars. ZEO perte!!
Aujourd'hui, elles crapahutent doucement à la recherche de nourriture et de soleil ... mais ellles flémmardent le matin dans la paille de leurs abris.

Donc, à 100%: pour l'hibernation dès la naissance.

Et merci à MATT d'avoir (re)lancé de débat, en espérant que cela servira à ceux qui ont encore des doutes sur ce sujet.

wolfen a écrit:
Quoi dire de plus...
Chez moi aussi les tortues méditéranéennes hibernent presque naturellement dehors. J'ai juste aménager une zone que je protège en plein hiver.
Que ce soit les bébés ou les adultes c'est le même temps.

jackie a écrit:
ma petite contribution a votre débat....J'ai eu l'an passé une naissance tardive (mi-octobre!)j'ai un peu stressé au début,elle faisait 8 gr..et en fait je lui ai fait confiance ,ainsi qu'à vos conseils hibernation extérieure dans un enclos grillagé,paille feuilles de noyer ,cabane bois protégée de la pluie quand il a fait très froid-j'habite sur les hauteurs- j'ai protégé avec du voile d'hivernage:elle s'est réveillée en pleine forme,sans avoir perdu 1 gr !!
Quand à mes adultes elles vont ou bien leur semble,jamais à l'endroit que j'ai prévu pour elles !! Je me contente de surveiller l'enclos et de rajouter des protection si le froid est trop vif.   :cold:

Hermanncorse a écrit:
Idem pour moi! Hibernation obligatoire...La premiere année je m etais pris la tete a faire un caisson que j avais mis dans le chalet...Trop de stress! Grace a Wolfen (qui habite pas loin du tout de la maison) et qui faisait hiberner dehors, je me suis dis que moi aussi je devais faire comme ca! Les petites sont dans un caisson enterré, et les grosses dans leur serre, avec pour les 2 des plaques de polystyrène de chantier 20cm d epais par dessus. RAS, elles ressortent toutes aux beaux jours...

lali a écrit:
Je rajouterai que certains disent que dans la nature , la plupart des bébés meurent en hibernation.....mais ce genre de discours n'est appuyé sur aucune étude, aucun recensement....juste une idée préconçue....et abérante...

Par contre, les éleveurs sont de plus en plus nombreux à faire hiberner leurs tortues et ce dès la première année (que ce soit en fosse quan c'est possible ou en caisson), avec beaucoup de succès.....

Certains continuent à refuser cette hibernation ou à la raccourcir..ce qui engendre les problèmes maintes fois évoqué sur TA (décès, déformation, surpoids, fragilité...), et les exemples ne manquent pas....
vava a écrit:
super intéressant cette discussion :thumb: , ce qui me ramène à mes tortues greacas scratch ...
vaut-il mieux que ma grosse marokkensis s'enterre seule dans le jardin où que je la mette à la cave dans une caisse à une température entre 5 et 8 °C?

l'année dernière, elle avait fait un trou dans le jardin peu profond et c'est un violent orage qui me l'a fait apparaître à demi ensevelie dans la boue, j'ai eu trop peur qu'elle se noie What a Face
je l'ai donc ramené et laissé tout l'hiver dans sa caisse en bois avec terre et feuilles et pas de soucis!  :thumb:

Matt_44 a écrit:
Les Testudo graeca je dirais que c'est un autre débat...Very Happy probablement encore bien plus complexe et incertain pour la plupart du temps !!
J'ai oublié de le préciser peut être mais personnellement je ne les comptais pas dans mes propos. Il serait trop incertains, selon moi, de généraliser un tel sujet avec les Testudo graeca.

La large palette de sous espèces aux origines diverses sous entends que toutes hibernent très certainement, mais aucune réellement de la même façon. Certaines très profondément et pendant plusieurs mois d'affilés, un peu à la manière des Eurotestudo, c'est le cas, probablement des Testudo graeca originaires du rif. Alors que d'autre resteront à l'abrit pendant les périodes de "froid" par intermitances...ressortant au cours de l'hiver, lors des douces et ensoleillées journées pour se nourrir.

En captivité, impossible bien souvent de connaitre avec précision et certitude l'origine des graeca, d'autant plus que les mélanges sont fréquents ce qui complique encore plus les choses.
On élèvera pas non plus de la même manière une Testudo graeca fraichement importé et une Testudo graeca née en captivité.

sepsy a écrit:
Tout à fait!!!
Et de même qu'une graeca (qqsoit son taxon) n'hibernera pas de la même manière dans le nord que dans le sud!!!

Par contre, pour ta marokensis, vava, vu que tu es quand même dans une région privilégiée et que la marokensis est du genre "assez robuste", je la laisserais hiberner dehors.......... en essayant de cibler l'endroit le plus propice à une bonne hibernation extérieure  

ulkhan a écrit:
j'ai toujours fait hiberner mes Testudo hermanni naturellement, et ce quel que soit leur âge.

Notre climat nous permet de nous fier plus intimement à Dame Nature que dans d'autres régions.

Cependant, j'ai découvert les Testudo graeca plus tardivement  (elles me sont plutôt tombées dessus) mais j'ai décidé de leur donner le max de chance aussi, tout en raisonnant naturellement, c'est à dire en reptile et pas en mammifère.
Tout a été dit à ce sujet plus haut....et franchement, bravo!

aussi, j'ai fais hiberner mes Tg comme je le pratique avec les Th, et ce sans aucun problème.
j'ai même découvert au printemps dernier 2 nouveaux-nés qui avaient échappé à ma vigilence et qui auront hiberné tout à fait naturellement.

Pour les Tg, il faut cependant prévoir un hibernacle installé sur une butte bien drainante pour éviter les infiltrations d'eau car dans le Sud, il pleut rarement mais très fort.
Il faut également contrôler l'état de la paille et des feuilles mortes régulièrement, surtout après les grosses averses, pour éviter le cumul du froid et d'une humidité excessive.

....et ensuite, il faut se détendre...

lali a écrit:
je vous le transmet un message après autorisation de son auteur : Bernoss cheers

Ce témoignage est basé sur de nombreuses années d'expériences et pourra, je l'espère, en rassurer plus d'un en ce qui concerne l'hibernation:

""juste une info au sujet de l'âge des tortues que chacun fait hiberner ou pas.....je sais que beaucoup d'entre nous ne font pas hiberner les tortues pendant le premier, voire les premiers hivers de leur vie....je lis souvent cela ici et ailleurs....personnellement (mais ce n'est que mon humble avis...), je pense que c'est encore l'humain qui décide à la place de la tortue, et que c'est une façon de procéder " contre nature ".......depuis plus de 20 ans, j'ai toujours fait hiberner mes bébés tortues dès leur premier hiver (certaines n'ayant que 4 mois à ce moment là)....et, jamais, en 20 ans, une seule mortalité à déplorer....voilà, c'était juste un témoignage......quand à la date du réveil de l'hibernation, tout dépend de la température environnante, donc de la région où tu te trouves, donc de la météo à cette période là, si l'hibernation est naturelle, là aussi, c'est ta tortue qui décidera de son moment de réveil, et à mon avis, c'est quand même l'idéal.....bonne semaine, amicalement, bernoss.""
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lali
Moderateur
Moderateur


Nombre de messages : 7106
Localisation : Nord
Date d'inscription : 31/05/2006

MessageSujet: Re: L'hibernation : nécessité vitale et mode d'emploi   Dim 15 Mar 2015 - 17:28

Précisons également :

- que Lionel Schilliger, vétérinaire spécialisé en reptiles estime que les Eurotestudos doivent hiberner au minimun 3 mois et ce dès la première année.
Il prodigue d'ailleurs les mêmes conseils pour les tortues du groupe Testudo graeca sauf pour les soussensis, originaires du sud-Maroc.

- que Bernard Devaux, responsable du parc de tortues à Gonfaron, préconise également une hibernation normale quelque soit l'âge des tortues.

- que Cédric Coutard, animalier du parc Acuppulatta, conseille dans le manouria les mêmes recommandations.

- que Laurent Lesueur a fait une étude dont la conclusion est que le taux de mortalité des bébés est multiplié par 4 quand les tortues n'hibernent pas : 20% de décès contre 5% avec une hibernation.
L'étude parue dans le chélonien et le reptilmag arrivent aux mêmes résultats

Nous pouvons donc constater que les avis concernant l'hibernation sont unanimes : une hibernation d'un minimun de 3 mois et ce dès la première année est recommandée par un grand nombre de spécialistes mais également par beaucoup d'éleveurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lali
Moderateur
Moderateur


Nombre de messages : 7106
Localisation : Nord
Date d'inscription : 31/05/2006

MessageSujet: Re: L'hibernation : nécessité vitale et mode d'emploi   Dim 15 Mar 2015 - 17:28

Manouria numéro 27 - juin 2005

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'hibernation : nécessité vitale et mode d'emploi   Aujourd'hui à 22:20

Revenir en haut Aller en bas
 
L'hibernation : nécessité vitale et mode d'emploi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'hibernation : nécessité vitale et mode d'emploi
» Hibernation mode d'emploi ?
» Un petit mode d'emploi pour les débutants sur PhotoFiltre (outil gratuit de retouche de photos)
» artemia mix mode d'emploi.
» JBL ektol cristal, mode d'emploi.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tortues Actions Forum :: Conseils pratiques :: L'hibernation ....et le réveil !-
Sauter vers: