Tortues Actions Forum


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  ConnexionConnexion  GroupesGroupes  

Partagez | 
 

 FICHE TESTUDO GRAECA 2/2 - Deuxième partie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elise

avatar

Nombre de messages : 6623
Localisation : PACA
Date d'inscription : 10/06/2006

MessageSujet: FICHE TESTUDO GRAECA 2/2 - Deuxième partie   Jeu 28 Sep 2006 - 9:24


HIBERNATION


Le problème de l’hibernation de T. graeca, tout comme son identification, auquel il est d'ailleurs lié, est sujet à controverses.

Dans leur pays d’origine les T. graeca hibernent ou hibernent peu selon les régions, mais observent plutôt des périodes successives, en fonction des températures, de repos, cachées dans leur abri naturel.

Les tortues provenant de l’Atlas marocain par exemple, qui hibernent dans leur pays , hiberneront chez nous sans problème.
Par contre les tortues de Tunisie classifiées comme sous espèce Testudo graeca nabeulensis par Highfield en 1990, et qui vivent comme leur nom l’indique, dans la région de Nabeul en Tunisie et aussi dans une partie de l’Algérie, hibernent  peu et il conviendra d'être plus prudent concernant leur manière de passer l'hiver.  

Quoi qu'il en soit, il ne faut pas faire hiberner une tortue malade ou faible.  

- Pour celles qui peuvent hiberner et maintenues dans le Midi de la France, il faut les laisser choisir le moment de leur mise en hibernation, généralement vers mi ou fin novembre selon le temps,  et soit les laisser dans leur enclos avec un abri très isolé, étanche et rempli de foin, soit quand on constate qu'elles sont "endormies", les installer en caisse de bois contenant terre et feuilles de châtaigner ou foin par-dessus, le tout placé dans un local non chauffé et dont la température pourra osciller entre 5 et 10°.

Cette deuxième possibilité plus sécurisante présente l’inconvénient de ne pas permettre aux tortues de sortir comme elles peuvent le faire à l’extérieur en cas de réchauffement des températures.
Il n’est pas rare en effet de voir une T. graeca se promener dans son enclos en plein mois de décembre si la température est agréable.

Elles décideront également de la date de leur sortie d’hibernation en fonction des températures généralement vers mi-mars dans les régions méditerranéennes.

- Pour les t .g. maintenues dans le Nord de la France ou d’autres régions aux hivers froids et humides, il convient soit de les installer en serre + abri très isolé et rempli de foin, soit de les faire hiberner en caisse.

- Pour les t .g. n’hibernant pas dans leur pays d’origine, il peut y avoir plusieurs alternatives sujettes à discussions et désaccords .

A chacun de choisir celle qui lui semble plus adaptée à la tortue qu’il possède, sachant tout de même que l’hiver dans leur pays d’origine et selon les régions, si ces tortues n’hibernent pas réellement au même titre que les tortues d’Hermann par exemple, leur organisme se ralentit en fonction de la baisse des températures et de la diminution de l’ensoleillement .
Elles restent cachées sous des buissons ou des grosses pierres à sommeiller et peuvent sortir grignoter quelques végétaux si les températures s’élèvent suffisamment, mais elles retournent très vite dans leur cachette et leur activité est réellement très réduite.

Il est donc possible pour cette tortue :

- Soit de la maintenir tout l’hiver en terrarium chauffé à 30/32° le jour  au point chaud et 20° la nuit avec un néon UV 5.0 ,allumé 5 heures par jour environ. Dans ce cas il faut lui apporter de la nourriture et de la boisson en quantité normale.
La tortue gardera ainsi une certaine activité et se nourrira.  

- Soit de la maintenir en "semi-hibernation" dans un local sombre, non chauffé et à une température voisine de 10° de décembre à février, avec passage en terrarium aux intersaisons.

- Soit encore, de la maintenir en terrarium avec néon U.V. 5.0  allumé  5 à 6 heures par jour (de 10 h à 15 ou 16 h) et lampe chauffante allumée une à deux heures ( de 12 à 13 ou 14 h) de manière à favoriser une éventuelle sortie de la tortue pour s’alimenter.
Veiller à avoir une hygrométrie environnant  les 50/60 %.
Le reste de la journée laisser à température de la pièce, 20/21° environ ;  tout éteindre la nuit et placer le terrarium dans une pièce dont la fenêtre peut être ouverte de manière à obtenir une température voisine de 10°.
Proposer un peu de nourriture et une coupelle d’eau à la tortue qui pourra éventuellement s’abreuver ou se nourrir selon ses besoins. Mais elle passera quasiment tout son temps à dormir
Cette alternative tente de se rapprocher des conditions de vie hivernale de la t.g . dans son pays d’origine.


REPRODUCTION

La reproduction a lieu d’avril à juillet.

Les accouplement commencent en avril, le mâle poursuit la femelle et lui donne de grands coups de carapace en tournant autour d’elle pour l’immobiliser.
Certains mâles peuvent être très violents jusqu’à endommager la carapace de la femelle. C’est pourquoi il faut que l’enclos soit suffisamment grand et pourvu de cachettes pour permettre à la femelle de se soustraire parfois à ces assauts.
Et il est bon de séparer le mâle de la femelle 1 jour sur deux par exemple, voire plus,  à la période des amours. D’autre part il faut prévoir 1 seul mâle pour 3 femelles de manière à ce que les femelles ne soient pas trop sollicitées.
Au moment de l’accouplement, le mâle pousse de petits cris qui ressemblent à des sifflements et la femelle hoche la tête de droite à gauche de façon répétitive.

(pas de photo pour cause du respect de l'intimité  Wink )

La ponte intervient 3 semaines à 1 mois plus tard. La  femelle qui va pondre arpente l’enclos en tous sens à la recherche d’un emplacement qui lui convienne, ce qui n’est pas toujours chose facile. Parfois elle commence à creuser un trou pendant plusieurs heures et l’abandonne pour chercher un autre endroit. Cela peut durer pendant plusieurs jours, jusqu’au moment où elle décide enfin de déposer ses œufs : de 3 à 9.
La femelle graeca peut pondre d’une à trois fois par saison.


L’incubation naturelle peut varier de 95 à 200 jours dans les régions méditerranéennes.
En incubation artificielle, à 30/31° le jour et arrêt du chauffage de 20 h à 8 h, les éclosions interviennent entre 70 et 82 jours environ.

Dès leur naissance les bébés sont actifs et certains commencent à se nourrir, d’autres se nourrissent seulement après quelques jours.


Il faut baigner les bébés dès leur naissance car ils sont désydratés


STATUT LEGAL ET PROTECTION DE L’ESPECE

T . graeca, au même titre que T. hermanni, fait partie des espèces protégées par la loi française. Elle est en Annexe 2 de la Convention de Washington et en Annexe A du Règlement communautaire.

Cette espèce a été, et est malheureusement toujours, l’objet de trafic, commercialisée comme « tortue de jardin » et vendue dans les années 70 chez les poissonniers qui les entassaient dans des caisses au même titre que des huîtres ou autres fruits de mer !

Les prélèvements dans la nature, au Maroc principalement, ont atteint des chiffres ahurissants tels que 300 000, selon Lambert  pour la seule année 1969, et destinés principalement au commerce des animaux de compagnie en Angleterre.
La plupart de ces tortues mouraient pendant le transport ou au cours de leur première année suivant leur exportation.

De nos jours et malgré les différentes réglementations, les importations illégales se poursuivent. Les trafiquants remplissent leur coffre de voiture de tortues, ou les touristes les achètent dans les souks, et également au moment des vacances les expatriés qui retournent au pays, ramènent illégalement des tortues vendues à bas prix ensuite.

Il ne faut absolument pas céder à la tentation d’acheter ces tortues prélevées et dissuader ceux qui souhaiteraient le faire, afin de faire stopper ces prélèvements et ce trafic qui peu à peu finiront par détruire toutes les populations de tortues.


Mes sources : Documents sur le net et observations personnelles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
FICHE TESTUDO GRAECA 2/2 - Deuxième partie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» FICHE TESTUDO GRAECA 2/2 - Deuxième partie
» FICHE TESTUDO GRAECA 1/2 - Première partie
» Testudo graeca nabeulensis
» jeune testudo graeca nabeulensis!
» Testudo graeca anamurensis (Hibernation ou pas?)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tortues Actions Forum :: Les Eurotestudo et les Testudo :: Testudo graeca-
Sauter vers: