Tortues Actions Forum


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  ConnexionConnexion  GroupesGroupes  

Partagez | 
 

 Forages pétroliers Guyane... on y est...

Aller en bas 
AuteurMessage
ingrid02

avatar

Nombre de messages : 1953
Localisation : IDF
Date d'inscription : 02/02/2008

MessageSujet: Forages pétroliers Guyane... on y est...   Mer 23 Fév 2011 - 17:22

Source : WWF

Dans la famille OIL


Dans la famille « Oil », on commence par un visiteur occasionnel dans la région : la compagnie pétrolière « Tullow Oil ». Cette entreprise prospecte – par détonations sismiques ou forage – les fonds sous-marin des Guyanes. Lors d’une de ces précédentes phases de prospection sismique au large de la Guyane, en 2005, les obligations des Pays signataires de la convention de Carthagène avaient dû être rappelées, pour permettre d’aboutir à un suivi des impacts sur les espèces protégées.


© J. Fretey. "Tortue olivâtre au bec et à la bouche maculés de pétrole"

Et depuis ? Différentes annonces parues courant 2010 dans la presse nationale ont fait mention du projet de forage au large de la Guyane. Cette annonce a (discrètement) mobilisé la mise en ligne d’un sondage par la revue Géo : « Au moment où la marée noire n’en finit pas de souiller le golfe du Mexique, êtes-vous pour ou contre la prospection pétrolière offshore en Guyane française?« . Vu le nombre de réactions, il ne semble pas que la question a mobilisé les foules nationales…

Plus récemment, nous avons appris que ce forage débuterait fin février 2011, pour une durée de 80 jours environ.

Février/Mars : pilePoil en interférence avec le début de la saison d’arrivée et de ponte des tortues marines dans la région… Pourtant, le même groupe (ayant changé de nom depuis) indiquait dans la presse économique en 2003, « suspendre ses pratiques pendant les périodes de migration et de ponte« .

Le 20 décembre 2010, une première réunion d’information a été organisée par la DRIRE/DEAL suite aux demandes expresses des acteurs locaux, Guyane Nature Environnement en tête. Une nouvelle rencontre s’est tenue en Préfecture en début d’année pour présenter techniquement le projet de forage. Fait nouveau, le dossier environnemental est disponible pour consultation à la DRIRE (sur demande 24h à l’avance au 05.94.29.64.31). Prévoir quelques temps pour parcourir les 350+ pages du dossier.

Lors de la dernière réunion, nous avons demandé de voir la modélisation de la nappe de pollution pétrolière qui pourrait s’échapper de telles pratiques (risque faible, mais qui existe). Dans les faits, il semble que cette modélisation finale ne soit pas encore disponible : elle devrait l’être prochainement. On l’attend impatiemment.

Selon le site « Alerte Rouge » sur les tortues marines, hébergé par le Muséum National d’Histoire Naturelle et l’UICN-France, »les rejets des bateaux pétroliers nettoyant leurs soutes en mer ou des plates-formes pétrolières sont des pièges mortels pour les tortues marines. Elles avalent le pétrole ou s’y engluent quand elles viennent respirer à la surface. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ingrid02

avatar

Nombre de messages : 1953
Localisation : IDF
Date d'inscription : 02/02/2008

MessageSujet: Re: Forages pétroliers Guyane... on y est...   Dim 27 Fév 2011 - 15:31

La phase d'exploration prévue fin février a dû débuter, à 153 kilomètres au nord-est de Cayenne, avec le forage d'un puits de 6 400 mètres de profondeur. L'opération devrait durer trois mois.
Voici la réponse du préfet du 25 février dernier...

Projet de forage en Guyane : Réponse aux inquiétudes exprimées

1) La génèse du projet

Plusieurs associations de protection de l'environnement ont exprimé leurs inquiétudes vis à vis de la réalisation d'un forage d'exploration d'hydrocarbures qui se déroulera dans les prochaines semaines au large des côtes de Guyane.
La recherche de pétrole en mer au large de la Guyane a maintenant une longue histoire qui débute avec deux forages et des premières études sismiques conduites par Elf et la société américaine Exxon dans les années 1970.
Les travaux de forage prévus s'inscrivent dans le programme du permis de recherche exclusif d'hydrocarbures initialement délivré le 29 mai 2001. Il s'agit bien d'un forage de simple reconnaissance qui n'a pas vocation à être transformé en puits de production. Il sera d'ailleurs rebouché avant l'été prochain.
Les craintes exprimées sur les conséquences de ces travaux se situent essentiellement à deux niveaux :
la prise en compte des enjeux environnementaux liés au projet
les mesures pour pallier toute pollution d'hydrocarbures causée par la plateforme de forage.

2) Etudes et environnement

La France est signataire du protocole de Carthagène de 1983 sur la protection de l'environnement marin dans les Caraïbes qui s'applique en Guyane. Cette convention impose d'évaluer les effets potentiels sur le milieu marin des projets de développement. D'une manière concrète, cette obligation se traduit en Guyane par l'obligation de disposer d'études d'impacts (en référence à l'article L.122-1 du code de l'environnement) pour toute opération . Cette disposition est appliquée par les autorités depuis 2005 sur les projets pétroliers en Guyane, allant de ce fait au delà de la réglementation prévue pour l'exploration du plateau continental et exploitation de ses ressources naturelles. Cette position a permis l'acquisition de nombreuses données sur la biodiversité, la qualité de l'eau et la courantologie marine au large, notamment dans le cadre des travaux préparatoires des campagnes sismiques de 2005 et 2009, et du prochain forage de reconnaissance.

Ainsi, les études réalisées lors des campagnes sismiques de 2005 (sur les sites de Matamata au large d'Awala et Kawana au large de Cayenne) ont permis d'appréhender l'impact des relevés sismiques sur les tortues marines et les cétacés. L'expertise réalisée indique que les opérations sismiques ne semblent pas générer d'effets visibles sur les animaux mais a préconisé que les observations visuelles devaient être conduites pour toute nouvelle campagne de ce type, ce qui a systématiquement été le cas. C'est par ailleurs dans ce cadre que le suivi des tortues marines par balises Argos a été initié.

En 2007, une étude d'impact a été déposée par la société Hardman sur un projet de forage de reconnaissance sur le site de Kawana. Bien que le projet n'ait pas abouti, l'étude d'impact réalisée par Créocéan a permis de caractériser l'état initial du milieu et surtout d'apporter des méthodes et des préconisations sur les mesures de suivi à mettre en place, éléments qui ont servi de base lors de l'instruction de la présente demande de la société Tullow. L'état initial a démontré la grande richesse du milieu marin et l'étude a caractérisé la colonne d'eau jusqu'à la surface et les sédiments, et a initié un suivi de la présence d'hydrocarbures naturels ou exogènes sur les plages de Guyane.
L'ensemble de ces études a grandement contribué à l'amélioration des connaissances sur le milieu marin. Elles ont également stimulé l'intérêt de la communauté scientifique pour ce milieu et ont apporté la confirmation de sa riche biodiversité.

Dans le cadre du présent projet sur le secteur de Kawana, la société Tullow s'est rapprochée des services de l'Etat dès décembre 2008 afin de préparer au mieux dans un premier temps le suivi environnemental des campagnes sismiques, puis du forage de reconnaissance.
Pour la sismique, pas moins de 7 réunions de travail ont ainsi eu lieu afin de définir les protocoles de suivi de l'environnement (survols aérien pour les cétacés) et de les mettre en place, avant, pendant et après les relevés sismiques.
Pour le forage de reconnaissance, le même dispositif de survol a été poursuivi, permettant d'avoir plus d'un an d'observations en continue sur ce secteur. Par ailleurs, d'autres mesures ont été demandées comme l'analyse de la qualité des vases au droit du forage avant les opérations, la poursuite du suivi des hydrocarbures naturels ou exogènes sur les plages potentiellement impactées en cas d'incident (Mana et Awala). Enfin, les survols pour l'observation des cétacés et des grands poissons continuera pendant et après la phase de forage.


3) Une expertise technique rassurante

Comme pour l'ensemble des risques, la gestion du risque de pollution par des hydrocarbures s'appréhende en premier lieu par la réduction du risque à la source par la mise en oeuvre des moyens techniques et des organisations les plus sûres afin de réduire les probabilités d'accident, et en second lieu par la mise en place de moyens de lutte adaptés aux situations de pollution susceptible de se présenter.

Cette question de réduction du risque à la source est essentielle et a fait l'objet d'une attention toute particulière dans l'examen de ce projet. On peut rappeler en premier lieu l'expérience importante du porteur du projet qui a assuré avec succès la maitrise d'ouvrage de 17 forages profonds sur les 3 dernières années et a fait le choix de retenir une plateforme de forage neuve et de dernière génération. Ces éléments ne sont cependant pas suffisants et il convenait notamment de s'assurer de la bonne prise en compte par le porteur de l'opération du retour d'expérience sur l'accident de la plateforme Deep Water Horizon. Ce sont toutes les compétences du ministère chargé de l'écologie qui ont été mobilisées pour analyser le projet de la société Tullow à la lumière de ces éléments : les équipes locales de la DEAL Guyane bien sûr mais également le Pôle National Offshore Forage de Bordeaux, associé dès les premières réunion de travail avec l'entreprise, et les services centraux compétents du ministère. Répondant par ailleurs aux recommandations de prudence formulées par la Commission Européenne, l'administration a souhaité faire procéder à une expertise internationale indépendante centrée sur les leçons tirées de l'accident par l'entreprise. Ses conclusions confortent la pertinence des mesures mises en place au regard des résultats de la mission d'enquête de la commission nationale américaine.

4) Les moyens de prévention et de traitement des risques

En matière de moyens de lutte contre les pollutions accidentelles, la stratégie retenue consiste à disposer sur place des moyens nécessaires aux premières interventions et de prévoir les conditions d'amenée du matériel supplémentaire adaptés à la situation. Ces moyens supplémentaires proviennent soit de l'entreprise et sont alors prépositionnés à proximité des travaux, soit résultent de l'application de contrats de mutualisation de moyens de lutte, notamment avec Clean Caraïbe Americas (CCA), structure dédiée aux interventions dans les Caraïbes et l'Amérique latine, et la compagnie Oil Spill Response (OSR) Ltd. Ce dispositif correspond aux moyens les plus complets disponibles au niveau de la profession.

5) Une large concertation pour une garantie maximale

Au delà de ces deux points primordiaux, il importe de rétablir la vérité sur la conformité des moyens de forage prévus. Tout forage pétrolier nécessite un fluide (boue de forage) indispensable pour compenser la pression exercée par les formations et remonter les déblais de forage à la surface en circuit fermé. Des conventions internationales sur le milieu marin, dont la convention pour la protection du milieu marin du nord-est (OSPAR particulier au forages en mer du Nord), encadrent les rejets des déblais de forage. Le projet initial présenté par la société Tullow avait été établi en conformité avec ces dispositions et prévoyait notamment l'utilisation de boues dites « à huiles synthétiques ». La concertation conduite à l'initiative de l'Etat à partir de la fin 2010 a été bien au delà de ce que requiert la réglementation. C'est dans ce cadre que les associations ont demandé des garanties maximales de prise en compte du milieu marin. Le préfet a demandé une évolution du procédé et la suppression de l'utilisation de ces huiles synthétiques allant ainsi au delà des dispositions appliquées dans des cas similaires. Ce point illustre l'esprit dans lequel les services de l'Etat ont instruit la demande, en large concertation avec l'ensemble des acteurs et parties prenantes de ce projet. Le bénéfice de cette concertation s'est également exprimé par :

des mesures d'état des lieux avant forage
la surveillance satellitaire
la poursuite du suivi des mammifères marins et grands poissons
Par ailleurs, s'il devait y avoir d'autres forages de reconnaissance ou d'exploitation, la demande formulée par le Comité régional des pêches maritimes et élevages marins de Guyane (CRPMEM) permettant de déterminer l'état sanitaire de certaines populations de poissons, qui a pu être également évoquée lors de la concertation, sera mise en œuvre sur la base d'un protocole scientifique partagé entre tous les acteurs. Cette action s'ajoutera à toutes celles évoquées précédemment et qui ont vocation à être reprises dans toute étude d'impact ultérieure.

Ces différents éléments constituent une illustration probante de la rigueur avec laquelle les services de l'Etat ont instruit et suivi les différentes phases de ce projet depuis son origine, il en sera évidemment de même pour les phases futures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ingrid02

avatar

Nombre de messages : 1953
Localisation : IDF
Date d'inscription : 02/02/2008

MessageSujet: Re: Forages pétroliers Guyane... on y est...   Dim 27 Fév 2011 - 15:40

Voici également le communiqué de presse diffusé le 24 février par les diverses associations dans la cause :

http://www.kwata.net/medias/images/upload/20110224_CP_Forage_Guyane.pdf

Nous en serons davantage demain puisque la fédération Guyane Nature Environnement organise également une réunion publique d'information sur le forage pétrolier off shore (lundi 28 février à 18h à l'amphithéâtre de l'IUFM, Campus Trou-Biran à Cayenne).
Cette réunion est ouverte à toutes et à tous et en particulier aux membres des associations GEPOG, KWATA et SEPANGUY.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mariel
Moderateur
Moderateur
avatar

Nombre de messages : 17072
Age : 109
Localisation : Sud
Date d'inscription : 10/06/2006

MessageSujet: Re: Forages pétroliers Guyane... on y est...   Dim 27 Fév 2011 - 19:33


_________________
latortuesoleilcontact@orange.fr
Laissez vivre chez elles les tortues du maghreb. Et sur notre territoire résistez aux petites annonces douteuses. Ces tortues sont importées illégalement pour la plupart, donc stressées, donc infestées. Elles vont en mourir. Refuser d'en acheter illégalement sauvera les autres qui ne seront pas importées faute de marché !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
praline

avatar

Nombre de messages : 310
Age : 67
Localisation : Ile-de-France 91 ESSONNE
Date d'inscription : 03/11/2007

MessageSujet: Re: Forages pétroliers Guyane... on y est...   Dim 27 Fév 2011 - 23:46

content3 c'est fait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ingrid02

avatar

Nombre de messages : 1953
Localisation : IDF
Date d'inscription : 02/02/2008

MessageSujet: Re: Forages pétroliers Guyane... on y est...   Sam 5 Mar 2011 - 11:28

On ne pèse pas lourd dans la balance...

Le préfet autorise le forage pétrolier
Source : franceguyane.fr
03.03.2011

Après quelques jours d'une ultime réflexion, le préfet a signé, cet après-midi, l'arrêté autorisant le forage pétrolier au large de la Guyane.
Les oppositions de ces derniers jours ont moins pesé que les arguments de la société Tullow Oil. Cet après-midi, le préfet Daniel Ferey a signé l'arrêté l'autorisant à réaliser un forage pour rechercher du pétrole au large de la Guyane. "Dès notification de cet arrêté à la société Tullow Oil, les travaux de forage pourront débuter", précise la préfecture dans un communiqué :

"PREFET DE LA REGION GUYANE
Le Cabinet
Bureau de la communication interministérielle Cayenne, le 03 mars 2011 – 18h00
N° 30-03/11 /Cab/Com

LE PREFET DE LA REGION COMMUNIQUE

Signature de l’arrêté autorisant le démarrage des travaux de forage pétrolier
Plusieurs réunions se sont tenues, ces derniers jours en préfecture, entre les services de l’Etat et les représentants de la société Tullow Oil. Elles avaient pour objet :
- d’une part, de faire un point précis tant sur les aspects de la sécurité de la population que sur les mesures relatives à la protection de l’environnement,
- d’autre part d’obtenir la confirmation écrite des représentants de la société que :
o l’avitaillement, alimentaire notamment, de la plate-forme se ferait à partir de la Guyane,
o des discussions avec les élus guyanais s’engageraient, dès juillet prochain en cas de sondage positif susceptible d’exploitation, au sujet des retombées financières de cette opération pour le département.
A l’issue de ces rencontres, le préfet de la région Guyane informe qu’il a signé, cet après-midi; un arrêté édictant les prescriptions techniques à respecter lors des travaux de recherches pétrolière qui seront conduits au large des côtes guyanaises.
Dès notification de cet arrêté à la société Tullow Oil, les travaux de forage pourront débuter."


Et l'arrêté préfectoral autorisant le forage :
http://www.franceguyane.fr/complements/2011/03/03/84068_apmodif-370-03032011.pdf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mariel
Moderateur
Moderateur
avatar

Nombre de messages : 17072
Age : 109
Localisation : Sud
Date d'inscription : 10/06/2006

MessageSujet: Re: Forages pétroliers Guyane... on y est...   Sam 5 Mar 2011 - 11:39

Pffff pour l'économie française c'est une telle aubaine....... mais bon..... Evil or Very Mad

_________________
latortuesoleilcontact@orange.fr
Laissez vivre chez elles les tortues du maghreb. Et sur notre territoire résistez aux petites annonces douteuses. Ces tortues sont importées illégalement pour la plupart, donc stressées, donc infestées. Elles vont en mourir. Refuser d'en acheter illégalement sauvera les autres qui ne seront pas importées faute de marché !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ingrid02

avatar

Nombre de messages : 1953
Localisation : IDF
Date d'inscription : 02/02/2008

MessageSujet: Re: Forages pétroliers Guyane... on y est...   Jeu 15 Sep 2011 - 9:20

Source : La vie
13 septembre 2011

La découverte de pétrole en Guyane inquiète les écologistes



La tortue marine pourrait être l'une des espèces menacées par une éventuelle exploitation du pétrole en Guyane © rustinpc / flickr


La découverte d'un important gisement de pétrole en Guyane n'est pas forcément une bonne nouvelle. En cause : les dégâts éventuels sur la mangrove et la biodiversité.

Ce n'est pas une bonne nouvelle ». A l'opposé des réactions dytyrambiques de nombreux organes de presse et d'économistes, Aurélie Bocquet, chargée du programme "Outre-mer" à l'Union Internationale de conservation de la nature (UICN) n'a pas sauté de joie à l'annonce, le week-end dernier, de la découverte d'un important gisement de pétrole au large de la Guyane. "Ce département d' Outre-mer a un linéaire de 250 kilomètres de mangrove, une des plus importantes du monde. C'est un lieu privilégié mais très fragile de reproduction de plus de cent espèces de poissons et de crustacés. Et les plages du littoral sont également un des hauts-lieux de ponte des tortues marines".

En juin 2010, déjà inquiet par le début de la campagne d'exploration menée par Tullox Oil, une compagnie britannique, et alertée par les organisations écologistes locales (Guyane Nature Environnement, WWF, Kwata), l'UICN, réunie en congrès national à Paris, avait demandé "un moratoire sur l'exploitation pétrolière profonde en Guyane". "A notre connaissance, précise Aurélie Bocquet, la compagnie Tullow Oil, n'avait pas déposé de dossier d' accompagnement environnemental de ces travaux". Ce qui n'a pas empêché les forages de se poursuivre et d'aboutir au communiqué triomphaliste de Shell et de Total, les deux autres compagnies associées au projet, le 9 septembre 2011. En effet, alors que la production de pétrole brut française est infime (20.000 barils par jour soit à peine 1% de la consommation hexagonale) le champ découvert au large de la Guyane permettrait de produire "des milliards de barils potentiels", selon un des dirigeants de Tullow Oil … D'où le ton très cocorico de la presse économique annonçant, un peu vite, la fin du slogan datant des années 70 : "En France, on n'a pas de pétrole, mais des idées".

Pour cela, les compagnies pétrolières associées à ce projet seraient prêtes à forer à des profondeurs encore jamais atteintes : - 2000 mètres d'eau puis - 4.000 mètres dans le sous-sol océanique ! "Une technologie à haut risque comme on l'a vu dans l'affaire de la plateforme Deepwater Horizon (NDLR, qui était "seulement" à moins 2.000 mètres) et de la marée noire qui s'en ai suivi en Louisiane" rappelle l'UICN. Pour Aurélie Bocquet, la véritable solution économique et écologique serait tout autre : "Au contraire du pétrole, qui est une source d'énergie en déclin, il faudrait développer le soutien aux énergies renouvelables – solaire, vent, marée, biomasse – qui sont présentes en grand nombre sur le territoire de la Guyane. De plus, ce département pourrait également développer, de façon responsable, une forme d'écotourisme".

D'ailleurs Christiane Taubira, la députée de Guyane (divers gauche), un des rares voix discordantes, a mis en garde les pouvoirs publics sur leurs responsabilités face aux dangers de l'exploitation pétrolière : "des réponses précises doivent être apportées, à la fois compte tenu de la mangrove, ecosystème fragile, sous tout le littoral guyanais et eu égard aux accidents et incidents récents et en cours, dans le golfe du Mexique, en Ecosse, au Nigéria, au Ghana, impliquant BP, Total, Shell ". Vous avez dit bonne nouvelle...?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ti punch

avatar

Nombre de messages : 312
Age : 49
Localisation : nord
Date d'inscription : 17/09/2008

MessageSujet: Re: Forages pétroliers Guyane... on y est...   Ven 16 Sep 2011 - 9:51


bein là c'est cuit, le gouvernement francais à trop besoin de ce nouveau tresors!

Quand à l'ecologie cela doit etre en ce moment le cadet de leur soucis!



pffffffffffff!!!! colere
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Forages pétroliers Guyane... on y est...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Forages pétroliers Guyane... on y est...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» plantes Aquatique en Guyane
» Photos d'Orchidaceae de Guyane en fleur
» Quelques beaux papillons de Guyane
» Photos de Guyane
» Membracidae - Guyane française N°1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tortues Actions Forum :: Les tortues marines et les tortues palustres :: Approche globale tortues marines-
Sauter vers: